Le Forum

70923 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

Rechercher dans les forums
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Voulez-vous dire 

Re: Isolation garage

Répondre
Highlighted
Petit Nouveau
Messages : 3
Inscrit le 06-11-2009
IP :
Solution approuvée

Isolation garage

Bonjour,
J'habite une maison à ossature bois depuis 20 ans dans le Morbihan. Le garage est attenant à la maison et fait environ 20m². Seul le mur touchant la maison est isolé par de la laine de verre, le reste n'est pas isolé. Le toit du garage est en bac acier en pente avec sur la face intérieure une sorte de couche genre crépis anti-condensation (fonctionne très bien).
Le garage n'est pas chauffé mais je souhaiterais qu'il ne se transforme pas en fournaise l'été (via le toit essentiellement) ou en frigo l'hiver. Je ne m'attends pas à avoir 20°C toute l'année mais j'aimerais moins de différentiel de température. Je souhaiterais donc isoler les murs ainsi que le toit du garage.
C'est le toit qui me pose le plus d'interrogations. Je pensais caler un isolant rigide entre les pannes de toit puis éventuellement complèter avec une couche d'un autre isolant qui recouvrirait l'isolant précédent et les pannes avant de cacher le tout par un plafond suspendu.
J'aimerais vos avis sur les types d'isolants (matière, épaisseur, nombre de couches, etc.) compatibles avec le bac acier pour empêcher trop de chaleur de rentrer l'été tout en en conservant un peu l'hiver, le tout sans que ça condense.
Quelle doit être l'épaisseur de la lame d'air entre le toit et l'isolation (les pannes font 20 cm de haut)?

DSC_0196.JPGDSC_0197.JPG

 

Merci d'avance pour vos conseils.


Solutions approuvées
Highlighted
Fournisseur certifié
Messages : 340
Inscrit le 27-08-2014
IP :

Re: Isolation garage

Bonjour,
 
L’isolation sous un bac acier peut se faire par deux techniques : toiture froide ou chaude 
 
Ce n’est pas parce que votre bac acier est traité anti-condensation en sous-face qu’il va vous protéger d’une condensation si vous isolez par-dessous. C’est une barrière à la vapeur d’eau. Quand il est ventilé « naturellement » sans isolation, c’est cette ventilation naturelle qui contribue à éviter la condensation.
 
Si vous isolez directement sous le bac acier avec une laine minérale sans autre mesure, la vapeur d’eau contenue naturellement et dans des proportions variables dans l’air chaud qui monte risque de se condenser sous la tôle qui n’est plus ventilée avec possible humidité puis moisissure dans l’isolant. Dans le système dit de toiture froide, il faut laisser une lame d’air ventilée sur l’extérieur en sous face de la tôle. On doit faire réaliser un calcul par un bureau d’études thermiques pour calculer le R de l’isolant, l’épaisseur de la lame d’air, la ventilation et que sais-je encore ou alors vous faites ça au doigt mouillé avec les risques que cela comporte. En tous cas, dans ce système, il faut ventiler sur l’extérieur entre isolation et couverture acier avec pare-vapeur avec fort Sd (perméance) côté « chauffé » ou intérieur pour le coup pour vous afin de freiner la migration de la vapeur d’eau.
 
L’autre solution est la toiture chaude. On en trouve une définition simple en page 2 (bas du pavé de gauche) sur cette doc déjà ancienne sur les toitures sèches métalliques. On peut y rajouter absence de lame d’air en sous face de la couverture ou non ventilée si elle existe. La toiture est rendue étanche à l'air extérieur. 
 
 
Même si les isolants ont bien évolué depuis, les principes restent valables : ventilation nécessaire ou non, disposition du pare-vapeur, etc... Vous y trouverez également des schémas de toiture froide.
 
Un autre lien vers une définition des deux systèmes.
 
Vous pouvez réfléchir à l’emploi de laines semi-rigides type Isoconfort 35 ou plus performante encore 32 avec suspentes intégra pour pouvoir faire la pose (qui doit être étanche) de la membrane pare-vapeur comme si vous isoliez un plafond de dernier niveau puis d’un parement.
 
Une ventilation adaptée est indispensable aussi pour rafraichir la couverture et le bâti la nuit pendant les périodes chaudes. 
 
Isoler une pièce non chauffée ne fera que retarder son refroidissement ou son réchauffement mais n’aura qu’une efficacité relative.
 
Bien cordialement 
Marc conseiller Isover

Voir la solution dans l'envoi d'origine


Toutes les réponses
Highlighted
Modérateur - Grand Passionné Vétéran
Messages : 20700
Inscrit le 11-12-2005
IP :

Re: Isolation garage

bonsoir

 

la sous face est traitée, donc on peut mettre l'isolant au contact

200mm en plafond, je travaillerais avec une laine rigide de lambda 32 en 2 couches de 100 décalées >> vous prenez des rouleaux et vous coupez des longueurs de la distance entre 2 pannes + 2cm, lacerer le kraft de la 1 ere couche

parement par un parquet déclassé à 10€ du m2, en épaisseur 21mm cela tient la portée

Highlighted
Fournisseur certifié
Messages : 340
Inscrit le 27-08-2014
IP :

Re: Isolation garage

Bonjour,
 
L’isolation sous un bac acier peut se faire par deux techniques : toiture froide ou chaude 
 
Ce n’est pas parce que votre bac acier est traité anti-condensation en sous-face qu’il va vous protéger d’une condensation si vous isolez par-dessous. C’est une barrière à la vapeur d’eau. Quand il est ventilé « naturellement » sans isolation, c’est cette ventilation naturelle qui contribue à éviter la condensation.
 
Si vous isolez directement sous le bac acier avec une laine minérale sans autre mesure, la vapeur d’eau contenue naturellement et dans des proportions variables dans l’air chaud qui monte risque de se condenser sous la tôle qui n’est plus ventilée avec possible humidité puis moisissure dans l’isolant. Dans le système dit de toiture froide, il faut laisser une lame d’air ventilée sur l’extérieur en sous face de la tôle. On doit faire réaliser un calcul par un bureau d’études thermiques pour calculer le R de l’isolant, l’épaisseur de la lame d’air, la ventilation et que sais-je encore ou alors vous faites ça au doigt mouillé avec les risques que cela comporte. En tous cas, dans ce système, il faut ventiler sur l’extérieur entre isolation et couverture acier avec pare-vapeur avec fort Sd (perméance) côté « chauffé » ou intérieur pour le coup pour vous afin de freiner la migration de la vapeur d’eau.
 
L’autre solution est la toiture chaude. On en trouve une définition simple en page 2 (bas du pavé de gauche) sur cette doc déjà ancienne sur les toitures sèches métalliques. On peut y rajouter absence de lame d’air en sous face de la couverture ou non ventilée si elle existe. La toiture est rendue étanche à l'air extérieur. 
 
 
Même si les isolants ont bien évolué depuis, les principes restent valables : ventilation nécessaire ou non, disposition du pare-vapeur, etc... Vous y trouverez également des schémas de toiture froide.
 
Un autre lien vers une définition des deux systèmes.
 
Vous pouvez réfléchir à l’emploi de laines semi-rigides type Isoconfort 35 ou plus performante encore 32 avec suspentes intégra pour pouvoir faire la pose (qui doit être étanche) de la membrane pare-vapeur comme si vous isoliez un plafond de dernier niveau puis d’un parement.
 
Une ventilation adaptée est indispensable aussi pour rafraichir la couverture et le bâti la nuit pendant les périodes chaudes. 
 
Isoler une pièce non chauffée ne fera que retarder son refroidissement ou son réchauffement mais n’aura qu’une efficacité relative.
 
Bien cordialement 
Marc conseiller Isover
Highlighted
Petit Nouveau
Messages : 3
Inscrit le 06-11-2009
IP :

Re: Isolation garage

Merci pour cette réponse bien complète. Je vais étudier tout cela de plus près.

Bonne soirée et bonne continuation..