Le Forum

73267 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

Rechercher dans les forums
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Voulez-vous dire 

Re: Conseil pour choix isolation et type luminaire

Répondre
Débutant
Messages : 1
Inscrit le 13-11-2019
IP :

Conseil pour choix isolation et type luminaire

Bonsoir 

 

Je souhaiterais isoler mon sous sol et changer le systeme luminaire existant

 

La lumiere existante est composé de deux neons anciennes generations 

 

Le plafond comme visible sur les photos n est pas tres haut et je souhaiterais donc prendre une isolation avec une faible hauteur 

 

Quel type d isolation me conseillez vous ?

 

Merci d'avance 

null
IMG_6102.jpg
IMG_6101.jpg
Fournisseur certifié
Messages : 383
Inscrit le 27-08-2014
IP :

Re: Conseil pour choix isolation et type luminaire

Bonjour,

Pour le luminaire, je passe la main, à chacun sa partie wink Ce ne sont pas les modèles qui doivent manquer ! et, je ne suis pas une lumière laughing

 

Pour l’isolation, je devrais pouvoir répondre et vous proposer plusieurs solutions !

 

En tous cas, vos photos sont renversantes wink

 

Donc, différentes possibilités :

  • La plus simple et pas la moins efficace et qui pourrait être la moins couteuse car elle peut entrer dans le dispositif de l’isolation à 1 € (CEE) pour les plafonds des garages. Il s’agit de panneaux de laine de verre spécifique, revêtus alu (plus lumineux) ou nus. Leur épaisseur est de 96 mm ce qui permet d’avoir une résistance thermique R de 3 et d’être ainsi appropriée pour entrer dans le cadre de l’isolation à 1 euro pour les garages. La pose est simple et traitée dans ce tutover de pose .

Info en passant, n’espérez pas un résultat miraculeux avec une très faible épaisseur. Même un isolant très performant (et donc avec un faible et bon lambda (ou conductivité thermique)) a besoin d’un minimum d’épaisseur pour obtenir un R satisfaisant. Les textes qui demandent un R de 3 (parmi les autres conditions requises) ne sont pas le fruit du hasard.

 

  • Autre solution : réaliser un plafond suspendu à l’aide de suspentes à griffes insérées entre les éléments constitutifs du plafond. Pour rappel ou info, on ne doit en aucune façon percer les poutrelles béton. Dans ces suspentes, on viendra clipser des fourrures et on insère ensuite une laine minérale dans la cavité créée. On aura pris soin au préalable de poser une membrane pare-vapeur côté chauffé. Le surfaçage kraft de la laine est tourné côté chauffé donc vers le haut. La laine de type IBR par exemple devra être protégée par un parement type plaque de plâtre ou dalle OSB ou CTBH.
  • Troisième possibilité : réaliser un faux plafond autoportant en dimensionnant l’ossature en fonction de la distance de fixation des rails de mur porteur à mur porteur. Seule le type d’ossature change, le principe d’isolation est le même que celui du paragraphe précédent.
  • Quatrième et dernière possibilité (et je m’arrêterai là parce que les variantes pourraient être nombreuses) qui se rapproche sur le principe de la première solution : fixer mécaniquement des panneaux de mousse rigide (polystyrène expansé, extrudé, polyuréthane) avec des chevilles dites en étoile ou à rosace selon les appellations. Ce type d’isolant doit impérativement être habillé d’un parement coupe-feu laissant aux habitants du logement le temps d’évacuer la maison en cas de sinistre incendie.

N’hésitez pas si vous avez besoin de renseignements.

 

Cordialement 

Marc conseiller ISOVER