Dans la vie, il y a deux catégories de personnes. Celles qui savent faire la différence entre « ça » et « sa », et celles qui ignoreraient presque l’existence de la cédille. Sa vous dit quelque chose ? (ah, vous avez remarqué la faute ? Elle est là exprès, rassurez-vous). On fait tous des erreurs, et les fautes d’orthographe en font partie. Qui n’a jamais douté de l’épellation de certains mots ? Merci le correcteur automatique ! Seulement, malgré cette invention merveilleuse, certains d’entre nous ont encore du mal à écrire correctement. Et ça se vérifie surtout avec les rencontres sur le Net.

 

On parie tout ce que vous voulez que vous êtes déjà tombés plus d’une fois sur un « Slt sava » intempestif. (Le « sava » en un seul mot a son importance) Et dans ces cas là, il y a deux types de réaction : ceux qui sont tolérants, et qui laissent une seconde chance. Ou ceux qui ne voient là qu’un signe rédhibitoire, et ignorent, passent à autre chose, attendent une phrase d’accroche sans abréviation, sans fautes.

Alors quoi, parce qu’on est sur un site de rencontres on n’a même plus le temps d’écrire les mots en entier et de faire attention à son orthographe ?  C’est en tout cas un mal bien présent dans cette nouvelle façon de faire des rencontres.

D’après le site de rencontre TrueView, ceux qui écrivent correctement et sans abréviations ont 68% de chances en plus de décrocher une réponse, et de lancer une conversation. TrueView va plus loin et nous indique que si l’on s’adresse à la personne de manière polie, délicate, et surtout en choisissant une accroche « attentionnée », on a 66% de chances en plus de conclure. En effet, on s’intéresse beaucoup plus à quelqu’un qui fait une petite remarque sur sa photo de profil ou un élément de sa description, son pseudo, qu’à un simple « Cc sava » fade et sans intérêt, qui a surement été envoyé en copié-collé à toutes les targets…

Donc retenez bien : sortez un Bescherelle pour séduire !