Le Forum

73256 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

Rechercher dans les forums
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Voulez-vous dire 

Re: Isolation phonique

Répondre
Débutant
Messages : 1
Inscrit le 15-05-2019
IP :

Isolation phonique

Bonjour,

 

J'ai demandé un devis auprès d'un bureau d'étude acoustique pour ma chambre de 12 m2, il me propose 1600 € c'est beaucoup trop cher pour mon budget donc je me renseigne un peu partout pour voir mes possibilités.

 

J'ai acheté un appart dans un logement des années 70, le son des voisins se propage en haut, en bas et sur le coté de ce fait j'ai dans l'idée de refaire l'isolation phonique à l'aide d'un faux plafond, double cloison et parquet flottant avec sous couche phonique, est ce que pour vous cela est utile et suffisant pour se préserver de la plupart des bruits de voisinage ? 

 

Bien Cordialement 

Axel Petit 

null
Fournisseur certifié
Messages : 286
Inscrit le 15-07-2014
IP :

Re: Isolation phonique

Bonjour Axel, bonjour à toutes et à tous,

 

L’isolation acoustique est une discipline délicate qui plus est en rénovation. Il est indispensable de prendre en compte plusieurs paramètres (nature du bruit, intensité en émission et souhaitée en réception, voies de transmission, nature des matériaux constructifs, détermination de la solution de traitement appropriée et mise en œuvre soignée).

 

Les diagnostics acoustiques, qui sont souvent d’un prix élevé et à condition de trouver un bureau d’études acoustiques qui accepte de les réaliser, sont un bon préalable voire indispensable avant de faire des travaux d’amélioration de l’isolation acoustique d’un logement, d’une pièce, d’un local. De diagnostic doit permettre de répondre aux questions que l’on trouve dans le paragraphe sur les questions essentielles avant de se lancer dans les travaux.

 

Le principe de travaux que vous énoncez est celui que nous appelons « la boîte dans la boîte » et qui consiste à réaliser une enveloppe intérieure et créer un système masse-ressort-masse (il y a trois grands principes en acoustique).

 

Je ne me risquerai pas à vous dire si cela suffira car je ne peux me substituer à un acousticien qui réalisera une étude acoustique ni sans connaître les différents paramètres. Je peux juste vous donner quelques conseils classiques et vous proposer quelques solutions.

 

Le principe du système masse-ressort-masse est celui que nous utiliserons. Il ne faut pas pour autant négliger la loi d’étanchéité à l’air : « là où l’air passe, le bruit passe ». D’où le grand soin à apporter au montage de la solution retenue. Une fuite d’air sera le point faible d’un montage et pilotera le résultat final.

 

Concernant l’isolation acoustique des plafonds, il existe deux principaux types de réalisations : les plafonds autoportants et les plafonds suspendus. Ils sont brièvement décrits dans ce paragraphe sur les faux-plafonds ainsi que leurs caractéristiques basiques et leurs avantages. Un plafond autoportant nécessite que les rails périphériques soient fixés sur des parois porteuses et à l’avantage d’être désolidarisé du plafond existant ce qui limite les transmissions directes. Il est limité par la distance de mur porteur à mur porteur (4.35 m maximum) et l’ossature doit être dimensionnée en fonction de cette portée. Les plafonds suspendus sont « reliés » au plafond existant par des suspentes. Il permet de s’affranchir des obstacles possibles de portée et nécessite que le plafond existant supporte la charge supplémentaire apportée. Le masse-ressort –masse nécessite un ressort (chargé d’amortir et d’absorber partiellement les vibrations que sont les bruits) qui pourra être une laine minérale type IBR. Le nouveau parement, chargé d’apporter de la masse sera de préférence une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique®.

 

Concernant l’isolation des murs, c’est le même principe (masse-ressort-masse) qui s’applique : une laine minérale semi rigide et un parement (plaque de plâtre). La laine pourra être un GR 32. Sa mise en œuvre peut être faite avec des appuis ponctuels (type Optima2) et des fourrures ou des rails et des montants (système Placostil®). Le système avec appuis permet une pose continue de l’isolant ce qui limite ainsi les ponts phoniques générés par les montants et l’interruption de l’isolant en Placostil®.

Que ce soit pour les plafonds ou les murs, une mise en œuvre soignée passe par un calfeutrement (bande résiliente sous les ossatures métalliques, joint mastic en pied de plaque, pas de contact entre les plaques horizontales et les murs et joint mastic en périphérie).

 

Un doublement du parement (appelé alors couramment « double-peau ») apporte un gain appréciable pour une faible emprise de surface au sol ou de volume : il faut alors décaler les plaques et par conséquent les joints de deux peaux et s’assurer pour un plafond que le structure soit suffisamment résistante, faires les joints de la première peau sans nécessairement faire les bandes (étanchéité à l’air).

 

Pour le sol, et comme pour les autres parois, il y a un bon (et unique ?) moyen d’évaluer les solutions proposées, c’est de comparer leur affaiblissement acoustique (seuls les chiffres parlent). Vous trouverez sur cette page sur les choix des solutions phoniques un éventail de différentes solutions avec leur efficacité.

 

Outre la navigation à partir des différents liens, vous pouvez aussi consulter les pages dédiées sur ce site qui traite de l'isolation ainsi que le guide l’acoustique du bâtiment que l’on trouve en lien en bas droite ce cette page.

 

Je crois que vous avez de la matière à réflexion et recherche, n’hésitez pas si vous avez une question quand vous aurez creusé le sujet.

 

Bien cordialement

Denis conseiller Placo®