Le Forum

67039 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison

Rechercher dans les forums
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Voulez-vous dire 

oïdium sur rosiers et lilas sans fleurs

Répondre
Participant
Messages : 23
Inscrit le 20-03-2001
IP :

oïdium sur rosiers et lilas sans fleurs

pour valérie bouckaert :
Comment traiter l'oïdium sur mes rosiers, sans produits chimiques si possible? 'remède de 'grand-mère'? existe-t-il un traitement curatif et préventif ?
mon lilas n'a pas fleuri, les grappes ont séchées,se sont nécrosées, pourquoi? et que faut-il faire pour la prochaine floraison?
Petit Nouveau
Messages : 235
Inscrit le 30-03-2001
IP :

oïdium sur rosiers et lilas sans fleurs

Bonjour,
voici une réponse professionnelle réalisée par Melinda, horticultrice au Québec...
Concernant l'oïdium du rosier il existe des mesures préventives :
- Respecter les espaces entre les plants lors de la plantation
- Choisir des variétés résistantes aux maladies
- Arroser tôt le matin de préférence
- Il est préférable de toujours laisser sécher le sol entre les arrosages
- Il faut éviter les excès en azote
- Ne pas laisser les débris de feuilles joncher le sol
Pour un contrôle physique :
- Éliminer les débris végétaux
- Ne pas jeter les parties atteintes dans le compost
- Éliminer les feuilles atteintes
- Utiliser une décoction de prêle
Et voici la recette pour la décoction de prêle : Faire bouillir durant 30 minutes 60 g de prêles séchées ou 400 g de prêles fraîches dans 4 l d’eau. Diluer 5 fois son volume d’eau avant d’asperger. Conserver à l’abri de la lumière.
Comme autres trucs, il existe aussi le bicarbonate de soude (Dissoudre 50 à 60 ml de bicarbonate de soude dans 4 litres d’eau, ajouter 60 ml de savon à vaisselle ou d’huile végétale cela a pour but de mieux faire adhérer le produit sur le feuillage. Appliquer cette solution tous les 3 ou 4 jours.) ou l'argile (Appliquer une mince couche d’argile sur les feuilles atteintes dès le début de l’infestation. (Appliquer après chaque pluie)
Pour ce qui est du lilas voir le post suivant parce que ça commence vraiment à devenir très long mais oh combien intéressant :-)
Petit Nouveau
Messages : 235
Inscrit le 30-03-2001
IP :

oïdium sur rosiers et lilas sans fleurs

Me revoici, me revoilà...
Pour le lilas, l’absence de floraison chez le lilas peut-être commune. Les maladies comme la moisissure grise peuvent même la supprimer. Mais pour ce qui est des symptômes décrits je crois que cela peut-être la brûlure bactérienne du lilas ou la brûlure des pousses du lilas.
- Définition de la brûlure bactérienne des lilas :
Cette maladie se manifeste par des tâches brunes d’apparence aqueuses sur les jeunes pousses. Ces tâches s’agrandissent et en peu de temps les feuilles fanent, noircissent et meurent. Les rameaux porteurs de ces feuilles sont affectés des bandes noires sur un des côtés parfois toute la pousse noircit et meurt. Les bourgeons floraux peuvent à leur tour noircir et l’inflorescence devient flasque et brun foncé.
Il faut savoir que cette infection a lieu au printemps surtout si la saison est pluvieuse. Je crois que c’est le cas en France en ce moment. Cette bactérie qui est responsable de la brûlure se nomme Pseudomonas syringae (et oui...).
Solution : tailler les parties atteintes et entre chaque coupe désinfecter le sécateur avec de l’alcool à 90 degré.
Les traitement effectués au printemps avec de la bouillie bordelaise (qui est un fongicide à base de cuivre (20 % de sulfate de cuivre)) peuvent limiter les dégâts.
- Définition de la brûlure des pousses du lilas :
Celle-ci est d’origine fongique, les symptômes sont semblables à ceux de la brûlure bactérienne à quelques différences. Les lésions sur les rameaux sont brun foncé jamais noires et les dégâts sont plus graves. Toutes les tiges qui sont affectées meurent et les drageons (rejet qui nait d'une racine) qui naissent, produisent ensuite des feuilles qui noircissent.
Pour déterminer si c’est bien la maladie fongique il faut prélever une portion de tige affectée brune foncée et la déposer dans un contenant humide pendant 24 heures. La présence de zoospores visibles au microscope révèle l’identité du champignon (Phytophthora syringae).
Solution : pour cette infection des fongicides sont nécessaires mais cela reste d’une efficacité variable et donc des applications répétés sont à prévoir.
OUF !!!!
Après la théorie vien la pratique, à vous de jouer !!
A bientôt.