Accueil / Forum d'entraide / Va et vient des sixties : comment est fichu ce circuit ?
ccciolll
Premiers gestes 🧤
11/10/10-07:06

Va et vient des sixties : comment est fichu ce circuit ?

Bonjour,

J'ai emménagé il y a peu dans une maison. L'électricité date de 1960, avec des rajouts postérieurs, elle est à refaire à peu près à neuf.
Cela dit, en attendant de commencer le gros chantier de réno, je voudrais faire une petite intervention sur un va-et-vient, l'interrupteur étant cassé (ce sont des vieux interrupteurs en plastique cassant).
J'ai donc démonté un peu pour pouvoir regarder comment j'allais m'y prendre et là qqchose m'a interloqué.
Le gros fil de phase était branché non pas à la borne A de l'interrupteur mais à la borne 1 (je ne sais pas si j'utilise les termes normatifs de l'électricien, alors j'explique brièvement. Pour moi la borne A c'est celle qui est toujours reliée à la bascule, et les bornes 1 et 2 sont celles qui sont alimentées alternativement en fonction de la position de l'interrupteur (mais je fais un schéma après, ce sera plus clair)).
Dans mon esprit, pour faire un va-et-vient de façon conventionnelle, la phase doit être reliée au A, puis deux navettes aux 1 et 2 des deux interrupteurs, et enfin au B (le A du 2e interrupteur) le retour lampe, puis lampe, puis neutre.
Là ce n'est pas le cas, comme je dis, le fil de phase (aisément reconnaissable par son diamètre) est relié à la borne 1. Donc j'ai dégainé le tournevis testeur et j'ai fait le bilan des quatre positions possibles.
Le résultat je vous le livre ci-dessous en image, quand c'est rouge, ça veut dire qu'il y a du courant à la borne, et vous aurez compris que le rond jaune signifie "lampe allumée".
En orange c'est les bornes qui sont alimentées en permanence.

Comme vous le voyez, chaque interrupteur possède une borne alimentée (!) et lorsque le courant passe (lampe allumée) TOUTES les bornes sont alimentées (!).
Bien entendu, le câble est noyé dans le plâtre, il n'est donc pas question pour moi de tenter de comprendre le circuit de façon visuelle, et avant de dégainer le multimètre et de faire de fastidieuse mesures de résistance pour trouver les 2 bouts de chaque câble, je préfère me donner une chance de DEVINER le circuit en observant juste les 4 schémas ci-dessus.
Mais, j'avoue, je sèche. Je me dis donc qu'il doit y avoir parmi vous des habitués de la réno qui ont déjà rencontré des montages exotiques des années 60, ou qui ont des connaissances théoriques des différentes façon de tracer un circuit de va-et-vient.
Et que l'un d'entre vous pourrait donc m'expliquer qu'est-ce qui est relié à quoi dans ce foutu circuit.

Bien sûr, la solution de simplicité pourrait être de remettre les interrupteurs neufs avec les mêmes branchements que ceux déjà existants, et c'est peut-être la seule solution que j'aurais d'ailleurs si je ne souhaite pas refaire le câblage. Mais avant ça, j'aurais aimé COMPRENDRE comment, bon sang de bois, les électriciens de 1960 ont pu dessiner ce circuit ? Pour éventuellement le refaire proprement, avec les deux navettes et tout.

À quoi sont reliés A, B, a1, a2, b1, b2, et les bornes de la lampe, et où est le neutre ?

----------

En y pensant un peu, je me demande si on aurait pas le schéma suivant :

Ça colle avec les positions des bascules et l'allumage de la lampe, par contre ça n'explique pas pourquoi a2 est alimenté dans la configuration A1B1 et idem pour b1 dans la configuration A2B2

----------

EUREKA !

C'était tout bête, les neutres sont reliés entre eux. Le circuit doit donc être fait de la façon suivante :

Pas très conventionnel tout ça, non ?

Et à priori je ne peux pas modifier le circuit sans ajouter ou déplacer de câbles…

Mince. Le seul avantage que je vois à avoir travaillé de cette manière c'est d'autoriser plus tard à placer une prise de courant au niveau du second interrupteur (chose à priori impossible sur un circuit normal de va-et-vient). Mais la norme actuelle imposant de ne pas mélanger circuit prise et circuit éclairage, ça ne sert plus à rien.

Continuez d'explorer la communauté !